Sécuriser vos bitcoins

Une des étapes indispensables de votre apprentissage sera de sécuriser vos bitcoins et autres cryptomonnaies afin de protéger votre patrimoine.

Sans connaitre l’existence de Bitcoin, si l’on vous demandait comment sécuriser votre patrimoine financier, vous répondriez certainement qu’il faut vider les comptes et cacher tout cela en lieu sûr.
Les plus avertis auraient certainement intégré l’étape de conversion du FIAT en réserve de valeur comme l’or.

Avec Bitcoin, vous avez déjà réalisé cette dernière étape. Il s’agit maintenant de faire en sorte que ces BTC en votre possession soient sécurisés. Mais ce n’est pas tout à fait les bitcoins que l’on va sécuriser directement. Explications :

  1. Vous venez donner l’ordre à l’exchange* d’acheter du bitcoin
    Vous avez donc échangé des euros contre des BTC, le tout sur une plate-forme prévue à cet effet. Il en existe un grand nombre. Je donne des exemples dans la rubrique “Acheter du bitcoins : les exchanges“*
    Suivant une règle cryptographique, une clé privée a été créée et vous a été attribuée, garantissant que vous êtes le propriétaire des BTC achetés. Seule cette clé privée peut effectuer le mouvement des BTC selon vos souhaits. Les derniers restent définitivement sur la blockchain, ce grand registre qui consigne tout.
    Donc la clé privée est pour le moment entre les mains de l’exchange et vous en êtes le propriétaire.
    Si la blockchain est extrêmement sûre, nous n’avons pas la même certitude concernant l’exchange qui n’est rien d’autre qu’un site internet privée. Celui-ci peut se faire pirater et se faire dérober les clés privées de ses clients dont vous faites partie. Les BTC qui vous étaient alors attribués sont détenus par quelqu’un d’autre (voir illustration ci-dessous).
    Il est donc important de sortir sa ou ses clés privées de l’exchange* afin de les déposer en lieu sûr afin de sécuriser vos bitcoins.
Comme dis le dicton : Not your keys, not your bitcoins! (Pas vos clés, pas vos bitcoins !)

2. Nous allons donc sortir les clés privées de l’exchange et les stocker dans ce que l’on appelle un wallet (portefeuille, qui devrait en réalité s’appeler “keys holder” -> porte-clés). Il en existe plusieurs sortes :

les “hot wallets” (illustration ci-dessous) sont des logiciels sur votre ordinateur ou smartphone qui sont en permanence reliés à internet. Ils sont par conséquent plus simple à l’emploi pour sécuriser vos bitcoins mais sont plus à même de se faire pirater eux aussi. Si le pirate n’a aucun intérêt à pirater l’exchange, il pourrait très bien s’attaquer à vous pour subtiliser votre clé.

Les “hot wallets” gèrent vos clés privées depuis votre ordinateur. Plus sûrs pour sécuriser vos bitcoins, ils sont cependant toujours connectés à internet.

les “cold wallets” (illustration ci-dessous) sont des solutions de stockage de vos clés privées sans connection à internet. Par conséquent, cela réduit considérablement le risque de piratage.
Je ne vais pas m’étendre sur la possibilité aussi d’utiliser une feuille de papier pour conserver vos clés et sécuriser vos bitcoins. Si vous voulez en savoir plus sur les différents wallet, rendez-vous en bas de page.

Les “cold wallets”, solutions les plus sûres pour sécuriser vos bitcoins car déconnectées d’internet.

Mon expérience avec Ledger

De toute évidence, je ne vais pas vous proposer autre chose pour sécuriser vos bitcoins.
Ce sont les leaders du marché, leurs produits sont fiables et c’est une société française qui fabrique en France ! Cependant, sachez que ce ne sont pas les seuls. Il existe d’autre cold-wallets tels que Trezor, ou KeepKey.
Au risque de me répéter, je vous présente ici mon expérience et vous propose un lien d’affiliation que je n’aurai pas mis en place si je n’étais pas convaincu du produit !

La première étape sera de commander votre Ledger. Le modèle Nano S à 59 € vous suffira largement. Prévoyez quelques euros de plus pour le transport.

5 variantes de style sont disponibles pour Ledger Nano S, l’idéal pour sécuriser vos bitcoins !

Une fois reçu, laisser vous guider pour la mise en route. Il va vous falloir créer un code PIN et, surtout, noter scrupuleusement les 24 mots clés de récupération. Cet ensemble de mots, donné dans un ordre bien précis par votre nouvel appareil sera votre seule solution pour retrouver vos clés privées (et donc votre patrimoine crypto !) en cas de perte ou détérioration de votre Ledger. C’est très important : en cas de besoin, vous pourrez racheter un Ledger et le réinitialiser avec ces mots clés. Vous retrouverez ainsi votre patrimoine.
Inutile de vous dire qu’il faut donc cacher et conserver ces fiches avec le plus grand soin.

Pour le tutoriel complet, je vous conseille (encore) Cryptoast*.

Nano S fonctionne avec un logiciel, Ledger Live, qu’il vous faut télécharger sur le site officiel. (Ne cherchez pas, le site est uniquement en anglais mais les applications sont disponibles en français.)
L’interface est très bien conçue, elle vous permettra de voir en temps réel la valeur de votre portefeuille. Elle vous permettra de réaliser les opérations de base comme recevoir ou envoyer vos cryptomonnaies.
En cliquant sur recevoir, Ledger Live vous demandera de connecter votre Nano S et vous communiquera une adresse de ce style : bc1qzl8jsysg3804rg6ld0pv2m4r……..
L’adresse générée sera l’adresse de destination de votre portefeuille bitcoin. Il faudra la rentrer dans votre exchange* et sélectionner le montant à “envoyer”.
Par exemple si vous avez 1 BTC et que vous envoyez la moitié sur votre Ledger, alors une clé restera sur l’exchange pour gérer 0.5 BTC et l’autre clé sera sur votre Ledger pour gérer les autres 0.5 BTC. Gardez bien à l’esprit que tout reste sur la blockchain bien que vous en soyez le possesseur unique. Concept assez inédit.

Une fois vos transactions effectuées, le Ledger doit être déconnecté et gardé en lieu sûr.

Si vous souhaitez commander, merci d’utiliser mon lien d’affiliation pour votre commande de Ledger : Cliquez-ici

*#ensavoir+ :
– Les wallets
– Tutoriel cryptoast
– Les exchanges