Fiscalité

Sur cette page nous allons aborder ensemble le sujet de la fiscalité des cryptomonnaies.

Vous êtes certainement conscients que vos plus values en matière de cryptomonnaies ne sont malheureusement pas nettes d’impôts.
Vous allez donc devoir payer la fameuse Flat-Tax.

Vous le savez, ce site n’a pas vocation à donner des conseils financiers, cependant je vais me permettre de vous en donner un : payez vos impôts issues des cryptos ! Il serait imprudent de prendre les agents de Bercy pour des ignares. Le gouvernement a mis en place de nombreux outils afin de limiter l’évasion fiscale de ces nouvelles sources de revenus et les amendes sont en général salées. La fiscalité des cryptomonnaies est un sujet sensible pour le gouvernement.

Donc, il faudra passer à la caisse si et seulement si vous repassez vos cryptos en €. Si vous conservez vos cryptos sur votre exchange préféré ou sur votre Ledger alors vous ne déclarerez rien.

Par ailleurs, et même si vous ne déclarez aucun montant, il vous faudrait déclarer à l’administration fiscale les adresses de vos comptes sur les exchanges sauf pour les français comme Paymium.
Attention, ceci est valable pour les comptes actifs ET passifs, si vous vous êtes inscrits mais que vous n’avez réalisé aucune opération, vous devez quand même déclarer ce compte.
Je vous invite fortement à découvrir le superbe travail de Cryptoast à ce sujet, vous retrouverez des conseils et la liste de vos exchanges favoris : c’est ici !

Il est donc très fortement conseillé d’effectuer un suivi méticuleux de vos dépôts et retraits, afin de gagner un temps précieux lors de votre déclaration. Imaginez le casse-tête si vous avez à remonter tous vos dépôts, retraits…etc.

Sachez que si vous êtes allérgiques à ce genre de choses, la crypto-bourse Paymium permet un acompagnement en matière de fiscalité. De plus, ayant son compte en France, vous ne serez pas obligé de le déclarer si vous n’avez pas effectué d’opérations crypto -> €uros.

Pour vous aider, je mets à disposition 2 petits tableaux Excel parfaits pour suivre la fiscalité de vos cryptomonnaies : un afin de suivre votre portefeuille et l’autre avec la formule pour calculer vos plus-values et donc votre imposition à venir.

Tutoriel d’utilisation du tableau de suivi du portefeuille global :

J’ai mis en encadré vert les cases que vous devrez renseigner, tout le reste se rempli automatiquement via des formules qui permettent de mettre en évidence les informations nécessaires à un bon suivi :

L’évolution du solde en % – Colonne J dans l’exemple : permet de suivre l’évolution de votre solde et des cours sur les dernières 24h (ou par rapport à votre dernière saisie)

La valorisation totale – M2 et M13 dans l’exemple : C’est la valeur de gains (ou de pertes) à l’instant T hors retraits depuis le début de votre portefeuille.

La valorisation live – N2 et N13 dans l’exemple : C’est la valeur de gains (ou de pertes) à l’instant T retraits inclus. Par exemple si cette valeur est 400 et que vous souhaitez retirer 300, vous savez que vous n’allez pas puiser dans votre épargne de base (total dépôt).

La valorisation en % : C’est l’évolution totale de votre épargne hors retraits au jour de votre saisie. Dans l’exemple, nous observons une baisse car la valeur du BTC est moindre comparée à la dernière saisie (ici la veille).

Il faudra donc remplir à chaque dépôt ou retrait les colonnes A puis B ou C et le cours des cryptomonnaies. Ensuite, vous pouvez évidemment remplir le tableau même si vous n’avez ni dépôt ni retrait. Personnellement, je fais une saisie quotidienne.
Les cryptos présentées ne sont là qu’en guise d’exemple, adaptez le contenu à votre portefeuille.

Tutoriel d’utilisation du tableau de suivi de mon imposition :

Seules les cases bordées de vert seront à saisir :
– la date (colonne A)
– le montant que vous venez de repasser en € (colonne B)
– le nom de l’exchange depuis lequel vous avez fait le virement (colonne C)
– la banque qui en est la destination (colonne D)
– le total de vos dépôts (colonne E) que vous retrouvez dans votre tableau de suivi précédent (F2…)
– la valeur totale de votre portefeuille (colonne F) également présente dans le tableau précédent (K2…)

Vous obtenez donc en cases à ne pas toucher :
– le montant imposable sur l’opération en question (colonne G)
– l’impôt estimé (colonne H)
– le total global imposable (B1)
– le total estimé de votre impôt (B2)

Voici les liens afin de télécharger les CERFA correspondants aux déclarations de vos cryptos :
Le CERFA 2042-C pour la déclaration des plus-values
Le CERFA 3916-bis pour la déclaration des comptes des exchanges

J’espère que cette page vous a été utile, n’hésitez pas à m’écrire si vous souhaitez un complément d’information ou si vous souhaitez me faire part d’une remarque : tsb-contact@pm.me